Inscrivez-vous à la Newsletter

E-mail

Plaquette axel presentateur actualites site train jaune 2021

Précisions éclaircies sur la rénovation du matériel roulant de Cerdagne…

Selon la Direction de l'Etablissement Multi-activités Train Jaune (EMTJ SNCF), le Canari commençerait à être rénover à l'identique en fin d'année 2022. Ce matériel roulant plus que centenaire dispose d'une grande robustesse, confirmée par l’entretien typique régulier préventif, jusqu’aux Grandes Révisions Générales (GRG) assurées quotidiennement, par les agents de maintenance du matériel des ateliers SNCF de Villefranche de Conflent. Rénovation attendue depuis 2010, portée pointilleusement dès 2007 par les cheminots de Béziers et de Cerdagne, soutenue par ceux d'Occitanie, les usagers et bénévoles d'associations ainsi que les citoyens qui oeuvrent en totale complémentarité. Projet vital en toute objectivité, qui doit aboutir rapidement afin que ce tortillard continue de sillonner les vallées du Conflent et de la Cerdagne, au quotidien sur du très long terme autant pour les locaux que les touristes... Sachant que les deux dernières rénovations : à Marseille-Prado (1963-1968) et Béziers (1984-1988) ont nécessité plusieurs années, celle-ci équivaudrait à une longueur similaire lorsqu'elle sera en phase pratique de réalisation… Laurent Lenfant Directeur de l'Etablissement Train Jaune, souhaite et préconise que la rénovation se fasse majoritairement sur le site industriel de Villefranche de Conflent, où l’ensemble de la maintenance s’y effectue depuis 2018. 22 agents compétents et formés, produisent chaque jour sur les engins. Plus simple et rapide pour le temps de production, parce qu'il n y a plus d’envois des caisses en terre Biterroise, où elles n’étaient pas forcément prioritaires... En termes de superficies et de logistique, un bâtiment supplémentaire est en cours de construction à Villefranche, à proximité des deux voies de lavage du Train Jaune. Cet atelier qui sera opérationnel en novembre 2022, servira à la peinture des aménagements intérieurs de caisse, ainsi qu'à la peinture et au pelliculage extérieur des engins. Un atelier temporaire de ce type respectant les normes environnementales a d’ores et déjà été aménagé fin 2019, dans l’ancien Dépôt voie normale (face au grand atelier principal pour l'entretien du Train Jaune), qui autrefois réparait le matériel circulant sur la ligne Perpignan-Villefranche de Conflent. A l'avenir son utilité serait focalisée sur des opérations de maintenance dites lourdes lors des GRG afin d'accélérer la production. En début d'année 2020, un hangar pour stockage de pièces supplémentaires du Train Jaune, fut construit au bout du parking de la gare de Villefranche près de la halle côté voies normales.

Illustration 3D par "Voie du Midi" et photos propriétés de leurs auteurs, tous droits réservés.

Des affirmations redondantes de la part de nos politiciens...

Laurent Lenfant précise cependant que le cahier des charges de la région Occitanie est toujours en cours... C'est aux échéances de 2023-2024 que la clarté des éléments seront intégralement définis et confirmés publiquement… Ce dossier est réparti entre l'ingénierie des ateliers SNCF de Nevers (Dépôt directeur pour les voies métriques=1 mètre d'écartement=Ligne de Cerdagne) La Direction TER Occitanie, celle de l'Etablissement Train Jaune et la région. Dans l’optique de la préservation du matériel d’origine tel quel et de ses pièces spécifiques les moteurs de Traction, compresseurs, sifflets, bogies, cylindres de frein, contacteurs, attelages, seraient conservés sans changements. Un élément bénéfique et fondamental, qui devra être validé concrètement et factuellement lors de la rénovation future... Côté décideurs politiques des affirmations assez redondantes sont exprimées, rien n’est ouvertement divulgué pourtant région Occitanie et SNCF sont censés savoir où ils s’aiguillent… Où est-ce qu’on va qu’est-ce qu’on fait ? Une question non-négligeable sur un tel dossier spécifique… Le Vice-président de la région délégué aux transports et mobilités, Monsieur Jean-Luc Gibelin, avance que la volonté d’assurer le renouvellement à l’identique du matériel est maintenue par le conseil régional, or nuls éléments supplémentaires sur le type d'opérations à réaliser ni le nombre d'engins du parc roulant voyageurs à rénover (27 au total avec 13 Automotrices électriques Z 100 et 14 ZR : Remorques dont 5 barques, 5 Nord et 4 Midi). Il réaffirme que des financements exacts en chiffres de la SNCF pour rénover et ou acheter du nouveau matériel, sont toujours attendus par la région autorité organisatrice (AOT) pour les TER dont le Train Jaune qui s’y attelle.

Plaquette materiel train jaune el mehdi menay

Plaquette créée par El Mehdi Menay, ingénieur de vie matériel roulant à la SNCF.

Logos SNCF et région Occitanie, dessins du Train Jaune par MLG Traffic, tous droits réservés.

Un possible matériel roulant neuf en complément...

Présentation de la ligne de Cerdagne et de ses engins particuliers pour les états-généraux du rail et de l'intermodalité (EGRIM 2016) grande concertation citoyenne organisée par la région Occitanie, avec la SNCF et les usagers.

Vidéo chaîne Youtube "Letitinou", réalisation Axel Peyric-Tortes et Michel Tortes, tous droits réservés.

 

Actuellement le projet d’achat complémentaire de matériel neuf qui va se concrétiser à terme n’est plus explicitement évoqué, les arguments à ce sujet sont vagues et imprécis. Bien que cela est nécessaire selon l’élu régional Monsieur Gibelin. Disposer d’éléments roulants supplémentaires : Motrices et Remorques serait évidemment opportun, toutefois les cheminots du Train Jaune ainsi que les citoyens défenseurs, usagers et ou visiteurs du terroir apprécient l’authenticité inchangée d’antan, du tortillard de renommée universelle. Il est le “Johnny Hallyday” du ferroviaire parce qu'il est unique au monde. Dans notre présent aucun élément ne nous certifie la future arrivée possible, d’un matériel identique à l’original ayant 113 ans restant vaillant, très robuste et adoré des publics multigénérationnels. Les deux nouvelles Automotrices électriques Z 150 achetées par l’ancienne région Languedoc-Roussillon, au constructeur suisse Stadler en 2003-2004, ont prouvé leur inefficacité de part l’insatisfaction générée. Certes ces engins sont techniquement viables et ergonomiques pour des dessertes voyageurs sur des lignes à voie unique, pour transporter davantages d'usagers. Néanmoins elles ne sont pas adaptées et attractives sur la ligne de Cerdagne. Plus chères en maintenance, copyright de la société Suisse Stadler les ayant construites, imposant des actions limitées sur les droits d'actions. Entraînant des immobilisations rallongées et délais d’attente longs pour l’obtention de pièces... Sujettes aux pannes fréquentes, ainsi qu'aux déraillements, trop lourdes et larges, non adaptées aux gabarits, apportant peu de retombées financières en région, moins confortables, et non attrayantes pour les voyageurs. Economiquement et techniquement ceci fut une décision politique objectivement incorrecte. A ce jour même si la rénovation à l'identique intégrale ou partielle du Train Jaune va aboutir prochainement, avec du matériel neuf en supplément. Ces projets en cours de décision, nous amène à réanalyser les probabilités des divers scenarii concernant le futur de son matériel roulant, avec ce document public du comité d'entreprise régional (CER) des cheminots d'Occitanie (ex LR) datant d'avant 2010 étant toujours d'actualité malgré cela. Dans les volontés récentes, l'on peut désormais considérer que les scenarii numéro trois et quatre sont ceux pouvant se réaliser très certainement à l'avenir...

Les 4 scenarii pour l avenir du train jaune

Par conséquent, la fébrilité d'un nouveau matériel roulant inconnu à ce jour est légitime et censée chez les cheminots ainsi que pour le peuple. Si des engins similaires aux Z 150 sont livrés sur la ligne de Cerdagne demain, très honnêtement cela augmentera les coûts, pour leur exploitation en service voyageurs et entretien financé avec l’argent des contribuables étant aussi des électeurs. Si cela devait se produire dans le futur, ceci nuirait à l’attractivité du véritable Canari centenaire, néanmoins rien n’est confirmé à ce jour... Les éléments justifiés ici ne sont que des suppositions théoriques de scenarii complétant ce document officiel. Les dirigeants de l’Etablissement Train Jaune ont communiqué à la Direction régionale SNCF et à la région, le souhait de voir construire un matériel identique ou très proche de l’ancien, afin que les usagers et touristes qui l’emprunteront ne soient pas attristés, déçus lors des voyages qu’ils effectueront si ce matériel devait être bâti à court ou moyen terme en complément de l'ancien pour circuler sur la ligne de Cerdagne...

Qu'adviendra-t'il du Canari sang et or et de ses circulations à l'avenir ?

Analyse vidéo et écrite sous le film...

Vidéo chaîne Youtube "Urban Traveler" juin 2021, tous droits réservés.

 

Parmi les projets en réflexion, le nombre de circulations est aussi en prévision d’augmentation dans un futur plus ou moins lointain, avec un éventuel aller-retour supplémentaire entre Villefranche de Conflent et Font-Romeu. Ceci se coordonne entre le préfet des Pyrénées-Orientales (premier décideur, depuis la mise en place sur la ligne, du service technique des remontées mécaniques et transports guidés (STRMTG.) L'Établissement Train Jaune et la Direction SNCF Réseau du groupe ferroviaire ainsi que la région Occitanie. Le plateau Cerdan reliant Font-Romeu à Latour de Carol, est très peu desservi depuis la saison estivale de 2013, avec deux allers-retours seulement… Six entre Villefranche et Font-Romeu. De fait depuis 9 ans seuls 10 allers-retours sont effectués l'été. La voie n’était point rénovée à cette période, la nécessité de limiter les sillons sur cette partie de l'axe ferroviaire selon la Direction SNCF était compréhensible et sécuritaire. Mais depuis l’infrastructure ferrée a intégralement été refaite progressivement... Il est donc désormais techniquement possible, d’assurer des circulations plus massives sur l'ensemble de la ligne. Les cheminots de Cerdagne souhaitent rétablir les 16 sillons (nombre maximal possible en été) comme ce fut le cas jusqu'à il y a une dizaine d’années, avec horaires, correspondances optimisées à Villefranche et Latour, pour Perpignan-Toulouse-Barcelone. Permettre à nouveau des croisements des rames au-delà d’Olette, Fontpédrouse et Mont-Louis ce qui n'est plus le cas aujourd'hui... D'où l'intérêt de rénover les 27 engins du parc roulant de Cerdagne afin de pouvoir réaliser cela... Le personnel craint qu'en diminuant les sillons, croisements et correspondances le Train Jaune ne devienne uniquement touristique, sur la durée et s'inquiète pour leurs postes et conditions de travail, statuts etc... Or pour optimiser cela une modernisation du système d’exploitation de la ligne est nécessaire, à cela s’ajoute un coût important selon SNCF Réseau chef de projet. Néanmoins le chef de ligne basé en gare de Villefranche, assurera toujours le suivi des circulations, autorisations de départ de chaque Train en agissant possiblement autrement, (selon l'évolution du système à moyen terme) que par radio en relation directe avec les agents de conduite (ADC) pour les informer également d’une anomalie, accident ou autre. Enfin ce futur aboutissement permettra d'augmenter la vitesse des Trains dans les cantons possibles : Joncet-Villefranche en roulant à 60 km/h au lieu de 50 et via le plateau Cerdan : 40 km/h comme avant et non plus à 30. Avant le terminus de cette longue rame écrite, une plaquette visuelle illustrant le futur des circulations du Train Jaune en saison estivale.

Plaquette rames train jaune ete actualites site 2021

Survol

Date de dernière mise à jour : 10/10/2022