Actualités ligne Perpignan-Villefranche de Conflent

Retour en images sur ce long voyage de Villefranche de Conflent jusqu'à Marseille quel itinéraire oh bonne mère !

Suite à l’action qu’a mené Laurence Gayte député des Pyrénées-Orientales en écrivant au Tribunal de Grande Instance (TGI) de Marseille pour demander quand est ce que la ligne ferroviaire Perpignan-Villefranche de Conflent rouvrira, elle a obtenu réponse affirmant que d’ici les prochains mois la ligne sera remise en service. L'association Train en Têt reste mobilisée, car selon son président Enric Balaguer, il n y a rien de concret dans le fond : « Nous sommes ravis d’apprendre cette nouvelle qui n’en n’est pas une, le juge d’instruction nous avait déjà répondu dans des termes similaires. La députée a agit certes, désormais nous attendons des dates concrètes pour la levée des scellés aux abords du passage à niveau 25 à Millas. L’État, la SNCF, la région Occitanie et le Département des PO doivent s’unir et agir ! Nous concevons bien que des travaux et marches d’essais pour vérifier l’état de la voie et des PN : Passages à niveau sont nécessaires avant la reprise du service voyageurs. Néanmoins nous restons vigilants quant aux paroles prononcées, nous avons besoin de notre train pour nos déplacements ; efficaces, rapides, sûrs et écologiques surtout ! » L’association a récemment entrepris une marche sur la voie de Villefranche de Conflent jusqu’au Soler pendant trois jours du 19 au 21 Septembre pour revendiquer leur droit d’usagers. S’en est suivi une conférence de presse à Perpignan le Samedi 21 avec Patrick Cases élu régional, Louis Grandjacquet représentant de la FNAUT, des syndicalistes cheminots du Train Jaune, Bertrand Sammut pour FO et Julien Berthelemy pour la CGT. Enric Balaguer se trouvait aussi à la tribune pour Train en Têt. Le Mercredi 25 Septembre les membres du collectif s’en sont allés en Bus à Marseille non pas pour aller voir jouer l’OM ou entendre les cagoles rouméguer dans les rues ni voir les FADAS bouléguer jouer à la pétanque et s’empéguer au Pastaga ! Mais bel et bien pour manifester devant le Tribunal de Grande Instance. Malgré les annonces optimistes de l'instruction chargé de l'enquête, et le fait que Carole Delga Présidente de la région Occitanie ait récemment fait part de 983 000 euros de financements pour rénover les voies. Les luttes se poursuivent pour Train en Têt restant déterminés et combatifs jusqu’à ce que satisfaction ils obtiennent... Vous pouvez vous abonner à la page Facebook du collectif pour plus d'informations et signer la pétition pour la réouverture de la ligne en cliquant ici.

La z2 et une rame de six pieces du train jaune arrivant en gare de vvlb un soir d ete

Bandeau sauver tj web retour 1

Date de dernière mise à jour : 14/10/2019