Actualités ligne Perpignan-Villefranche de Conflent

Des travaux sur les voies avant la réouverture de la ligne !

Ils étaient si inespérés et inattendus ! Suite à la décision de justice du tribunal de grande instance (TGI) de Marseille pour que réouvre la ligne ferroviaire Perpignan-Villefranche de Conflent en 2020 ! Initialement prévu en Mars, la date a été repoussée au 6 Avril, de Perpignan à Ille sur Têt. Lors des récentes intempéries dans les PO la tempête Gloria a causé des éboulements. A Ria une partie de la voie s'est affaissée. Selon Carole Delga présidente de la région Occitanie, cette situation nouvelle nécessitant des travaux supplémentaires, va complexifier la réouverture de la ligne sur la section Prades-Villefranche. La ligne aurait pu être ouverte jusqu'à Prades, tout en régulant les circulations avec attention particulière, parce qu'il n y a qu'une seule voie en gare de Prades. La gare d'Ille sur Têt peut être l'ultime endroit où sont effectués les croisements des trains, en attendant que la voie soit réparée à Ria... Les experts techniques nous expriment qu'un mois est le délai nécessaire permettant de réhausser le mur de soutènement et remettre la voie en état. La Direction SNCF n'a point encore communiqué sur le sujet, le collectif Train en Têt reste mobilisé. Des travaux sont actuellement entrepris sur les différentes sections de ligne. Les cheminots ouvriers de la voie et de l’équipement sont à la production, en ligne droite, en courbe et aux abords des PN : Passages à Niveau. Des herbes ont poussé sur la voie, les rails ont rouillés et les caténaires se sont oxydées, car malheureusement aucun entretien n’a été réalisé lorsque la ligne était sous-scellés. Suite à cela des marches d’essais auront lieu avant la reprise du service voyageurs pour tester l’état de la voie, les signaux ainsi que le fonctionnement de fermeture et d’ouverture des PN. Accident de Millas oblige, les trains circuleront sur la ligne avec seuls les conducteurs, cadres Traction (CTT) à leur bord et les agents de la voie en cette période d’essais.

Z2 sur le viaduc de marbre en courbe avant vinca

Des exigences des familles de victimes pour la reprise du service

Celles-ci demandent que les trains ne passent plus aux heures où le Bus scolaire passe au PN 25 à Millas. Ils considèrent que les usagers du train devront s’adapter (voir article de l’indépendant du 13 Décembre 2019 ici) ceci répond à une sensation émotionnelle et irrationnelle selon Enric Balaguer président de Train en Têt : “Nous comprenons et partageons la peine des familles, or il existe d’innombrables autres passages à niveau sur la ligne également traversés par des autocars scolaires. Cette idée ne ferait qu’accentuer ailleurs le danger, que représente tout passage à niveau. Retarder le passage des trains sur notre ligne provoquera des retards et empêchera les correspondances lors des croisements. Il semblerait que Mme Beffara, Maire de Millas envisage de poster des agents de la police municipale au PN 25 à l’heure des sorties du collège. Une initiative que nous encourageons et qui paraît adaptée à la situation. Toutefois il ne faut pas oublier que l’accident est d’origine routière, de fait il serait bénéfique de sensibiliser les usagers de la route à cette dangerosité.” Après deux ans longs d’un combat acharné mené par l’association Train en Têt, les cheminots et la population c’est un soulagement qui émane des défenseurs, qui pourront à nouveau se focaliser sur l’amélioration des conditions d’exploitation de la ligne, l’augmentation des sillons et sa valorisation promotionnelle. Vous pouvez vous abonner aux pages FacebookTwitter, Instagram du collectif pour plus d'informations et signer la pétition pour la réouverture de la ligne en cliquant ici.

Correspondance a vvlb entre une z2 bleue et le canari avec la z 107 en queue de rame

Bandeau sauver tj web retour 1

Date de dernière mise à jour : 17/02/2020